5 ans de prévisions Hypermind

Le marché prédictif d’Hypermind est un concours de prévisions géopolitiques et économiques auquel participent des milliers de cerveaux autour du monde depuis son lancement en 2014. Il est conçu pour consolider les pronostics de cette multitude en probabilités fiables. Par exemple, à l’orée de 2020, le marché estime qu’il y a 51% de chances que Donald Trump soit réélu président des États-Unis en novembre ; qu’il y a 40% de chances qu’il soit battu par un autre homme, mais seulement 9% de chances qu’une femme le remplace à la Maison Blanche. (Toutes nos prévisions sont visibles en temps réel ici.)

Comme le montre cet exemple, le marché n’est pas un oracle catégorique dont les prévisions seraient binaires. Sa parole est plus subtile. Il n’exclut rien, mais quantifie précisément les possibilités. Il ne dit pas que le prochain président des États-Unis sera un homme, il dit qu’il y a environ une chance sur dix qu’une femme soit élue.

Se pose naturellement la question de savoir si ces probabilités sont fiables. Si Trump ou un autre homme gagne l’élection en novembre, le marché avait-il tort d’accorder tout de même une chance sur dix à une femme de l’emporter ? Et si c’est une femme qui gagne, le marché avait-il tort de ne lui accorder que si peu de chances ? Pour évaluer parfaitement la fiabilité de cette probabilité il faudrait pouvoir rejouer l’élection une centaine de fois: si une femme l’emportait environ dix fois sur cent, c’est que le marché avait raison d’accorder 9% de chances à cette possibilité. Mais si une femme l’emportait beaucoup moins souvent – disons 3 fois sur 100 – ou beaucoup plus souvent – disons dans 18% des cas – c’est que l’estimation de 9% était trois fois trop importante, ou deux fois trop faible; Donc mauvaise.

Malheureusement, il est impossible de rejouer une élection – ou tout autre évènement dans le cours de l’histoire – ne serait-ce même qu’une fois. Est-ce à dire qu’il est impossible d’évaluer la qualité d’une prévision probabiliste ? Non, il existe une autre façon, moins idéale mais tout de même efficace : Considérer tous les évènements prévus avec une même probabilité, disons 10%, et observer combien se réalisent effectivement. Si environ 10% d’entre eux se réalisent, alors la probabilité était fiable. Sinon, elle ne l’était pas. En répétant cette opération à tous les niveaux de probabilités, de 1% à 99%, on peut ainsi vérifier la fiabilité du marché prédictif.

Pour cela, il faut disposer de beaucoup de données. Depuis son lancement au printemps 2014, et jusqu’à l’été 2019 (date de cette analyse), le marché prédictif d’Hypermind a traité 537 640 prévisions concernant 1185 évènement potentiellement observables, adressant 400 questions géopolitiques et économiques. Dans le graphe ci-dessous, chaque point répond à la question : « Quelle est la proportion d’évènements prévus avec probabilité p qui se sont effectivement réalisés ? » Il est étonnant de constater à quel point la réalité semble littéralement s’aligner sur les prévisions du marché.

Cet alignement témoigne de l’étonnante capacité de l’intelligence collective du marché à discerner, non pas le futur, mais les probabilités qui le fondent. On peut en tirer quelques conclusions :

  1. Le futur n’est pas déterminé par les conditions actuelles du monde, il repose fondamentalement sur un champs de probabilités. Il est toujours faux de penser après coup que ce qui est arrivé devait arriver. Il n’y avait toujours qu’une probabilité, plus ou moins grande, que cela arrive. Il aurait toujours pu en être autrement.
  2. L’intelligence collective consolidée par un marché prédictif est capable de discerner précisément ce champs de probabilités.
  3. Les prévisions du marché prédictif d’Hypermind sont particulièrement fiables.

Pour aller plus loin:

C’est la meilleure façon de comprendre ce que Hypermind peut apporter à votre entreprise ou votre organisation